/ A la une ! / Bienvenue au Père André RAVELOSON

Bienvenue au Père André RAVELOSON

L’arrivée du Père André Raveloson est une très bonne nouvelle à plusieurs titres. Elle annonce le temps du repos bien mérité pour notre curé, il nous reviendra qu’en meilleure forme, c’est ainsi une bonne nouvelle pour nous tous et nous lui disons à très vite !!!

Elle est aussi synonyme des vacances qui arrivent pour certains d’entre nous, ou encore l’arrivée des petits-enfants pour d’autres. Elle nous invite enfin à accueillir un nouveau pasteur et a lui faire découvrir le peuple craven, si singulier entre mer et petites montagnes, petites Alpes… Alpilles en fin de compte.

Le Père André Raveloson va officier tout le mois de juillet sur l’Unité Pastorale de la Crau pendant les vacances du Père Armand Sanchez.

A présent, nous le laissons se présenter, il le fera mieux que quiconque !

“Je suis le père André RAVELOSON du diocèse de Port-Bergé, district de la province de Majunga à Madagascar.

Je suis né le 08 Nov. 1967 à Marovato  commune de Port-Bergé.Madagascar-carteDistrict Port-Bergé

Pour tenter d’observer la fameuse bénédiction ancestrale malgache aux jeunes époux d’enfanter sept filles et sept garçons, mes parents ont eu neuf enfants, dont quatre garçons et cinq filles, je suis le sixième enfant. Ma famille comme toutes les familles de l’île de “Mada” était défavorisée.

Mon père a travaillé dans le presbytère de Port-Bergé comme cuisinier.  Ainsi, j’ai pu facilement fréquenter l’église en commençant par enfant de cœur et choriste puis comme séminariste.

L’année 1995 reste le moment le plus difficile de ma vie. J’étais en philo, l’un de mes frères est décédé et trois mois après ma mère a rejoint la Maison du Père.

L’Évêque m’a ordonné prêtre le 21 juillet 2002.

Il y a vingt et un diocèses à Madagascar et notre diocèse est malheureusement le dernier dans presque dans tous les domaines : économique, ecclésial,  social… Il ne touche que 2 % des chrétiens malgaches.

Notre espoir est d’augmenter peu à peu les vocations sacerdotales dans notre jeune église diocésaine qui termine la construction du petit séminaire.

Après treize années au service pastoral broussard sous forme de tournées en brousse favorisées par le diocèse, j’ai eu besoin de me ressourcer spirituellement et intellectuellement. Voilà pourquoi mon évêque a décidé de m’envoyer ici en France, pour une année sabbatique à l’Institut catholique de Paris appelé couramment La Catho.

Maintenant, ma formation arrive à sa fin, mais je resterai jusqu’en septembre sur les conseils de mon médecin traitant. Ensuite, je rejoindrai comme curé une paroisse récente où beaucoup reste à faire pastoralement et en construction dont l’extension du presbytère et élaboration d’une nouvelle église dans un environnement calme et priant.

Je compte beaucoup sur vos prières. Merci !”

Cliquez sur une petite photo ci-dessous pour obtenir un diaporama

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont désactivés

Commentaires sont fermés