/ Obsèques

Secrétariat tel : 0490473994 ou mail : updelacrau@sfr.fr

La Résurrection ou La Descente aux enfers de Jésus Christ(Anastasis - Η Ανάστασις)Icône orthodoxe grecque-byzantine traditionnelle


La Résurrection ou La Descente aux enfers de Jésus Christ(Anastasis – Η Ανάστασις)
Icône orthodoxe grecque-byzantine traditionnelle

Tropaire de la Résurrection:
« Christ est ressuscité des morts, par la mort Il a vaincu la mort, à ceux qui étaient dans les tombeaux, Il a donné la vie. »

 

Sommaire de cet article:

Cierge pascal allumé, symbole de la présence réelle du Christ.

Cierge pascal allumé, symbole de la présence réelle du Christ.

Des obsèques religieuses pour qui ?

Le Christ est mort pour tous.

Les petits enfants morts sans baptême.

Les catéchumènes.

Les autres personnes non baptisées.

Les démarches : conseils pratiques.

Premières démarches.

Comment se prépare la cérémonie des obsèques ?

Qu’apporte la cérémonie chrétienne des funérailles

Combien coûtent des obsèques religieuses ?

Déroulement de la célébration telle que prévue au rituel des funérailles.

Des obsèques sans prêtres !

Pourquoi célébrer une messe pour un défunt?

 

Des obsèques religieuses pour qui ?

Le Christ est mort pour tous

Si le baptême est le sacrement qui nous fait entrer dans le mystère pascal, il faut nous rappeler l’affirmation du Concile Vatican II : la Eglise-St-Martinparticipation à la mort et à la résurrection du Christ « ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ, mais bien pour tous les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’être associé au mystère pascal » (Encyclique Gaudium et Spes).

Les petits enfants morts sans baptême

Lorsque les parents avaient l’intention de faire baptiser leur enfant, ses funérailles seront célébrées comme pour un enfant baptisé, s’il n’avait pas atteint l’âge de raison. Si les parents n’avaient pas l’intention de faire baptiser leur enfant, ils pourront être accueilli pour un temps de prière à l’église.

Les catéchumènes

Ils sont appelés des chrétiens-catéchumènes. Un chrétien-catéchumène est un adulte demandant le baptême. Durant le carême, les catéchumènes se préparent au baptême à travers une démarche d’initiation par laquelle ils entrent progressivement dans la foi chrétienne et dans l’Église catholique. Ils sont membres de l’Église, et peuvent donc recevoir des obsèques chrétiennes.

Les autres personnes non baptisées

L’Église, attachée au message du Christ qui accueille tout homme, ne peut pas laisser sans soutien des familles endeuillées. Pour répondre à la demande de chrétiens membres de la famille, il sera donc proposé un temps de prière à l’église, tout en respectant la situation du défunt. Cette célébration sera « sans eucharistie et ne comportera aucun des rites réservés à la célébration des funérailles (rite de la lumière, de la croix, de la bénédiction du corps, de l’encensement). »
Des lectures de la Bible et la prière universelle peuvent donc être faites. L’assistance peut défiler devant le cercueil en faisant un geste qui exprime l’affection et le respect, par exemple en posant la main sur le cercueil.

Les démarches : conseils pratiques ?

Lorsque l’on fait l’expérience d’un deuil, il y a souvent un grand besoin d’écoute, de solidarité et d’amitié.

Clipart-demarches

Premières démarches:

Choisissez une entreprise de Pompes Funèbres Ce sont elles qui fixeront avec la paroisse le jour et l’heure de la cérémonie.
Ensuite un membre de l’équipe « des familles en deuil » (prêtre ou laïc) de la paroisse vous téléphonera pour prendre rendez-vous avec vous, afin de préparer la cérémonie des obsèques..

Comment se prépare la cérémonie des obsèques?
La famille rencontre un prêtre ou un laïc avec qui sont abordés les points suivants :

La personnalité du défunt et les circonstances de son décès,
Le sens que l’on veut donner à la cérémonie en tenant compte des volontés du défunt.
La préparation de la célébration elle-même, à partir d’un livret qui fait des propositions pour :

– le choix des textes bibliques (1 ou 2);
– les intentions de prière pour la prière universelle;

Les chants et la musique
La participation des proches (lecture des textes, rite de la lumière);
Éventuellement un témoignage sur le défunt;
L’accompagnement au cimetière si la famille le souhaite.

Qu’apporte la cérémonie chrétienne des funérailles ?

Je suis le chemin, la vérité, et la vie.
Jean 14:6

Elle a pour but de prier Dieu pour le défunt.
Elle exprime la dignité de l’être humain au moment de sa mort.
Elle permet de dire un « à-Dieu » en remettant tous les souvenirs, bons ou plus difficiles.
Elle aide à lâcher prise et à repartir plus allégé et pacifié.
Parfois, si des blessures ont subsisté jusque-là dans la relation avec le défunt, elle peut donner l’occasion de lui donner un pardon ou de lui dire pardon.
Elle aide les proches à accepter que la personne soit vraiment partie. Pour certains, c’est au moment de la cérémonie qu’ils comprennent vraiment qu’ils ne reverront plus leur parent ou ami.
Elle aide à vivre cet « à-Dieu » dans la foi chrétienne et d’être entourés par la communauté chrétienne dont certaines personnes les accompagnent tout particulièrement lors de la préparation et de la célébration à l’église.
Elle permet de commencer le deuil en ranimant notre espérance, à dépasser la révolte et la tristesse.
Elle nous invite à croire que les liens qui se sont tissés pendant la vie ne s’arrêtent pas avec la mort.
Elle est un moment favorable pour réfléchir au sens de notre vie et à la destinée humaine.
Elle nous invite au recueillement et à la prière, nous apporte un témoignage de foi et des paroles de réconfort et d’espérance.
Elle est l’occasion du rassemblement de la famille et des amis du défunt, parfois de retrouvailles et même de réconciliation.

Clipart flo01i Combien coûtent des obsèques religieuses ?
Lors d’obsèques religieuses, l’usage est de faire un don à l’Église. Il n’est pas question de « tarif », mais d’une offrande (« casuel ») , au sens où les fidèles participent librement à la vie matérielle de leur Église.

Clipart quete

Ce don est normalement de 150 euros, mais chacun donne en fonction de ses possibilités ; il est destiné au fonctionnement et à la vie matérielle de l’Église, qui n’a pas d’autres ressources que les dons des fidèles. En aucune manière la qualité, la solennité ou le temps consacré à la cérémonie ne dépend du montant de ce don. Toutes ces offrandes sont faites à l’ordre de la paroisse: UP de la Crau . Elle ne vont pas dans la poche du célébrant, mais servent à couvrir une partie des frais de fonctionnement de la paroisse.
La plupart des entreprises de Pompes Funèbres perçoivent le don puis le reversent à l’Église. Lorsque le défunt a souscrit un « contrat obsèques », il n’y a rien à payer puisque les charges de la cérémonie religieuse sont comprises dans le contrat.
Et ensuite ? ·Les personnes qui le veulent et qui le peuvent sont invitées à la messe le dimanche suivant la célébration des obsèques pour prier avec toute la communauté chrétienne pour les défunts dont les obsèques ont été célébrées la semaine précédente.
Les personnes de la famille ou des amis peuvent demander qu’un prêtre célèbre la messe à l’intention d’un défunt lors d’une messe de semaine ou le dimanche. Pour cela, il faut passer à l’accueil paroissial pour choisir une date et payer l’offrande de messe (17 euros : honoraires de messe).
Toute personne, croyante ou non, peut rencontrer un prêtre lors d’une de leurs permanences d’accueil pour approfondir le sens de la foi et de l’espérance des chrétiens en la résurrection des morts (ou de la chair, ou des corps).

Déroulement de la célébration telle que prévue au rituel des funérailles

ACCUEIL

Clipart vierge a l_enfant
 
 

 
 

 
 

Accueil sur le parvis
Entrée dans l'église: musique
Mot d'accueil
Rite d'espérance (lumière…)
Geste de la famille ?
Prière d'Ouverture
Évocation de la personne défunte (poème ou témoignages)

LITURGIE DE LA PAROLE

1ere lecture (éventuellement 2eme lecture)
Psaume
Péricope d'un évangile
Homélie

PRIER AVEC L'ÉGLISE

Prière universelle
Prière d'action de grâce
Quête
Notre Père

Eucharistie (Si elle est demandée, alors présence du prêtre)

RITE D'ADIEU

Invitatoire pour le dernier Adieu
Invocation
Oraison finale
Bénédiction du corps
Geste de dernier adieu de l'assemblée ? (et Ave Maria ?)
Sortie sur le parvis (Musique)

CONDOLÉANCE (Église - Cimetière - Registre)?
ACCOMPAGNEMENT au cimetière ?

Des obsèques sans prêtre

D’après le site http://www.croire.com/Definitions/Etapes-de-la-vie/Funerailles/Des-funerailles-sans-pretre
Beaucoup de familles en deuil pensent que la célébration de l’enterrement de leur proche faite sans prêtre aurait moins de valeur faite par un laïc. Qu’en est-il ?
La pastorale des funérailles est un service, une mission qui appartient à toute l’Église. A ce titre, c’est toute la communauté ecclésiale qui est concernée. Tous les membres de la communauté, prêtres et laïcs, sont qualifiés pour témoigner de la compassion de l’Église et de son espérance.
Ce n’est pas la pénurie de prêtres disponibles pour cette pastorale qui oblige l’implication des laïcs, diacres permanents ou religieuses. Leur engagement n’est pas une suppléance, mais se fonde sur leur baptême !
Le concile Vatican II précise dans Lumen Gentium, n° 10 : « Le sacerdoce commun des fidèles et le sacerdoce ministériel ou hiérarchique, qui ont entre eux une différence essentielle et non seulement de degré, sont cependant ordonnés l’un à l’autre : l’un et l’autre, en effet, chacun selon son mode propre, participent de l’unique sacerdoce du Christ« .

Des laïcs dans les « équipes funérailles » des paroisses ?

Autel de l'église de Saint Martin, frappé du chrisme de Saint Césaire

Autel de l’église de Saint Martin, frappé du chrisme de Saint Césaire

Les membres des équipes funérailles délégués à la conduite de funérailles n’interviennent pas dans cette pastorale comme des voisins ou des amis, mais comme des membres de la communauté chrétienne, mandatés par elle pour ce service.
Toute la communauté chrétienne porte le souci d’une vraie compassion humaine et chrétienne et de l’annonce de l’espérance chrétienne. Certains laïcs sont tout spécialement chargés de cette mission auprès des familles. Cette mission ne remplace pas celle du prêtre, mais elle la complète avantageusement.
Souvent il est dit que la présence d’un prêtre est importante lors des funérailles considérées comme un moment privilégié, pour les personnes loin de l’Église, pour prendre ou reprendre contact avec des chrétiens, et ainsi de faire un pas vers le Christ.
Cet argument est à prendre en compte, mais il pourrait laisser entendre que la parole et le témoignage du prêtre ont plus de poids que celles d’un laïc. Ce n’est pas juste. Le témoignage du laïc n’est pas de moindre importance que celui du prêtre, surtout quand le laïc se présente comme délégué, envoyé en mission pour ce service d’Église par son curé.

Dans son Exhortation Apostolique Les fidèles laïcs, Jean-Paul II écrit : « La mission salvifique de l’Église dans le monde est réalisée non seulement par les ministres qui ont reçu le sacrement de l’ordre, mais aussi par tous les fidèles laïcs : ceux-ci en vertu de leur condition de baptisés et de leur vocation spécifique participent dans la mesure propre à chacun, à la fonction sacerdotale, prophétique et royale du Christ. » Le pape continue : « Les pasteurs, en conséquence doivent reconnaître et promouvoir les ministères, offices et fonctions des fidèles laïcs, offices et fonctions qui ont leur fondement sacramentelle dans le baptême, la confirmation et de plus pour beaucoup d’entre eux dans le mariage.  »

C’est ainsi que l’on peut affirmer que les laïcs qui conduisent des funérailles participent, au nom de leur baptême et de leur confirmation au ministère du prêtre, mais n’agissent pas de la même manière.

Pourquoi célébrer une messe pour un défunt ?

Par son sacrifice que la messe actualise parfaitement, Jésus prend sur lui tous nos péchés pour nous faire passer jusqu’en Celui en qui il n’y a aucune ombre, son Père. Bien sûr nous souhaitons que tous nos défunts entrent immédiatement au Ciel dans l’assemblée des saints. Or il se peut qu’au moment de la mort, leur être soit encore marqué par le péché et soit encore imparfaitement purifié. Le Seigneur, dans sa miséricorde inépuisable, a voulu le Purgatoire. C’est une expérience de purification, pour laquelle les défunts ont particulièrement besoin de la prière de l’Eglise. Cette conviction de foi prend ses racines dans l’Ancien Testament, dans le deuxième livre des Maccabées. (2 Ma 12, 38-45)
C’est le plus beau cadeau que je puisse offrir à ceux qui sont “partis”. 
Le Salut est déjà donné une fois pour toutes par la mort et la résurrection du Christ, mais l’actualisation du sacrifice du Christ dans la messe va ouvrir le cœur du défunt l’éclairer d’une lumière nouvelle et le purifier s’il est au Purgatoire. S’il est déjà au Ciel, il pourra utiliser ce don avec une “intelligence” céleste pour ceux qui en ont le plus besoin.
Comprenons que c’est aussi un cadeau pour les vivants car la messe est une source de bénédiction pour tous.

Guérison et purification de notre histoire familiale
Chaque messe est célébration de ce salut offert gratuitement pour les vivants et pour les morts de cette génération, comme ceux des générations passées, sur qui elle exerce sa puissance de purification et de guérison. En effet, si au moment de mourir quelqu’un n’est pas totalement purifié, sa purification dépend de la miséricorde de Dieu et aussi de l’intercession du Corps Mystique du Christ, notamment de la prière des vivants. Sont donc importantes les prières réparatrices pour solliciter du Seigneur l’absolution des âmes des défunts.