/ Non classé / Confirmations du 31 octobre 2020 Homélie Mgr Dufour 2/2

Confirmations du 31 octobre 2020 Homélie Mgr Dufour 2/2

Homélie de Monseigneur Dufour.
Le visionnaire du livre de l’Apocalypse nous invite aujourd’hui à porter notre regard du côté où le soleil se lève. Que voyons-nous ?A vue humaine, la vision n’est pas belle, elle est même horrible et angoissante.Je regarde vers l’est et je vois Nice, l’horreur de cet attentat ignoble qui a coûté la vie à 3 personnes innocentes, dans un lieu sacré, une basilique dédiée à Notre Dame. Je vois ce virus venu de Chine et qui se répand sur toute la terre. Il nous angoisse, nous paralyse, il nous rend méfiants, il tue les corps, il risque aussi de tuer nos âmes si l’on n’y prend pas garde. Et je n’aurai jamais fini cette litanie de ces mauvaises nouvelles et de cette culture de la mort qui marque notre époque. 
Que voyons-nous, frères et sœurs ?Au contraire de cette vision angoissante, la fête de la Toussaint nous offre une vision d’espérance. Elle nous donne à voir 2 foules : l’une est celle de la foule que voit le visionnaire dans le ciel ; l’autre est celle que regarde Jésus sur la terre. Regardons ces 2 foules qui, en réalité, n’en sont qu’une dans la communion des saints du ciel et de la terre. 
Regardons la foule que le visionnaire voit dans le ciel. Elle est immense, innombrable, de toutes les nations, de tous les peuples et de toutes les langues. Ce sont les saints. Ils brillent de la lumière du Christ ressuscité. Ils sont des rayons de la lumière de l’Amour, de l’éternel Amour de Dieu. Nous en sommes fiers. Et leurs rayons, comme les rayons du soleil, parviennent jusqu’à nous et illuminent la terre. Le visionnaire les voit debout devant le trône de Dieu et devant l’Agneau de Dieu. L’Agneau de Dieu c’est le Christ. Il est assis à la droite du Père, dit le Credo. Les saints sont assis avec le Christ auprès de Dieu. Ils sont vêtus de robes blanches, le vêtement blanc de leur baptême. Ils ont des palmes à la main, la palme des martyrs, la palme de ceux qui ont été fidèles à leur foi jusqu’à mourir. Voilà ce que la fête de Toussaint nous donne à voir, frères et sœurs : la vision du ciel, la communion des saints, dans la lumière du Christ ressuscité. Chrétiens, nous croyons en la communion des saints de la terre et du ciel. 
Portons maintenant notre regard sur la foule que voit Jésus sur la terre. Elle est aussi une foule immense. Et dans la foule, que voit-il ? Il voit ceux que Dieu aime. Il voit avec le regard de Dieu son Père. Nous sommes aujourd’hui cette foule. Vous êtes cette foule, frères et sœurs. 
Toi qui as le cœur pur, heureux es-tu ! Tu es aimé de Dieu. Toi qui pleures avec ceux qui pleurent, tu as le cœur rempli de compassion, heureux es-tu ! Tu es aimé de Dieu. Toi qui sais pardonner, tu ne gardes pas la rancune au fond de ton âme, heureux es-tu ! Tu es aimé de Dieu. Toi qui es un artisan de paix, tu recherches le dialogue, même avec ton ennemi, heureux es-tu ! Tu es aimé de Dieu. Toi qui aimes la justice, tu te lèves pour dénoncer les injustices et les combattre, heureux es-tu ! Tu es aimé de Dieu. Toi qui n’as pas peur de témoigner de ta foi, tu as l’audace de la proclamer sans honte, heureux es-tu ! Dieu est fier de toi.
Cette fête de Toussaint nous offre la vision du bonheur promis par Dieu à tous les saints de la terre et du ciel. Une magnifique vision d’espérance. Le Christ ressuscité se lève comme un soleil sur notre humanité en souffrance, il est la lumière du monde, il illumine notre histoire. Il met en lumière tous les germes de sainteté. Les artisans de paix, les assoiffés de justice, les cœurs purs, les doux et les miséricordieux sont l’avenir du monde. Les méchants et les violents, les menteurs et les esprits tordus n’ont pas d’avenir, le Christ les a vaincus. La Toussaint, c’est la Pâques en automne. Demandons aujourd’hui l’intercession de tous les saints du ciel. Nous la demandons pour nos défunts dans le ciel. Nous la demandons aussi pour nous, les vivants de la terre. « Là où domine la haine, que nous annoncions l’amour. Là où sévit la discorde, que nous apportions la paix. Là où se trouvent les ténèbres, que nous mettions la lumière. « Que cette fête de tous les saints fortifie notre espérance, qu’elle la rende contagieuse et lumineuse, qu’elle ravive en nous le désir d’être des saints.
Chers amis confirmands, vous mettez votre foi en ce bonheur, vous choisissez de suivre le Christ, de mettre vos pas dans ses pas, vers la lumière. Vous avez demandé à recevoir le Saint Esprit dans le sacrement de la confirmation. C’est le Saint Esprit qui vous guidera.

Ayez confiance. Avec vous, nous prions le Seigneur de vous bénir et de vous combler de ses dons.

Amen.

Les commentaires sont désactivés

Commentaires sont fermés