/ Non classé / Mot de fin de séjour du Père Bienvenue Saint-Martin le 4 août 2019

Mot de fin de séjour du Père Bienvenue Saint-Martin le 4 août 2019

« Le temps est passé trop vite ».

Je suis très étonné, cette année de la fin rapide de mon séjour bien qu’il soit un peu plus long que les autres années. On dirait que le Maître du temps a accéléré exprès la vitesse de son horloge.

En effet, arrivé le 27 juin pour remplacer le Père Armand- mon curé d’été – me voici déjà au 04 août, la fin de mon séjour.

Pour ma part, deux raisons principales expliquent ce sentiment qui m’habite : d’une part l’accueil chaleureux de la communauté qui me fait devenir de plus en plus saint-martinois avec les Saint-Martinois et d’autre part, le départ du Père Armand pour une nouvelle mission comme aumônier au Monastère de la Visitation à Tarascon.

D’abord le bel accueil. Depuis que j’ai mis pied dans votre communauté, je ne me suis jamais senti comme un étranger mais comme un frère. Ici, l’évangile est vécu en actes. Dieu soit béni. Je peux affirmer que par nos nombreuses rencontres, je vous connais dans le sens étymologique du mot connaître, c’est à dire naître avec. Vous me connaissez également, vous qui m’invitez à votre table, vous qui me prêtez votre attention, vous qui me rendez de multiples services précieux, vous qui me témoignez de votre générosité de différentes manières chaque année. Je vous connais et vous me connaissez. Dieu soit loué, Lui qui a rendu possible cette belle histoire entre vous et moi. Il est normal que je sente passer ce temps très vite. Mais cela n’est pas la seule raison.

Ensuite le départ du Père Armand. Avec le Père Armand, nous nous sommes connus à Istres en 2011. Nous y avons travaillé ensemble. Tout s’était bien passé. Vous avez dû le constater. En effet, alors que j’étais encore à Istres, je venais de temps en temps pour lui porter un coup de main ici à saint-Martin notamment pour les confessions à l’occasion de Pâques ou de Noël.

Après mon départ en 2016 au Bénin, je suis revenu chaque été pour le remplacer au mois de juillet. Quand nous nous retrouvons ensemble, j’apprécie bien ses anecdotes qui me font mourir de rire. En voici une toute petite.

« À un moine, on demanda un jour pour qui prêche-t-on dans un monastère quand il y a des visiteurs. Notre cher moine répond :  » Il y en a qui prêchent pour les visiteurs, il y en a qui prêchent uniquement pour les moines et il y en a qui prêchent pour personne…  »»

À l’idée que le Père Armand et moi n’allons plus nous voir fréquemment, je ressens déjà une certaine nostalgie. C’est là, une des raisons qui explique l’impression que le temps est vite passé. Mais en tout cela revenons à la foi selon laquelle il n’y a jamais de fin, il n’y a que des commencements. C’est donc un nouveau départ qui commence dès la rentrée pastorale prochaine. Un nouveau départ pour le Père Armand dans sa nouvelle mission. Que l’Esprit saint le devance.

Un nouveau départ pour le Père Hervé que je connais par ailleurs.

Un nouveau départ pour vous ; et je vous assure que ce départ s’annonce heureux. Car pour tout vous dire, ce que je retiens de votre nouveau curé, c’est sa joie de vivre dans la simplicité.

Enfin, en pensant à tous ces changements, plusieurs parmi vous m’ont posé la question de savoir si j’allais toujours revenir. Voici ma réponse : j’offre ma disponibilité au Père Hervé en ajoutant bien sûr : s’il plaît à Dieu, le Maître absolu de nos vies.

Qu’Il vous bénisse tous !

Je vous remercie et vous assure de ma prière depuis le Bénin où je travaille à la formation des futurs prêtres.

À tous, paix et joie en Dieu.

Père Bienvenue BONNI

Cliquez sur une photo ci-dessous pour déclencher le diaporama

Les commentaires sont désactivés

Commentaires sont fermés