/ Non classé / Nouvelles d’anciens paroissiens Valérie à Meymac en Corrèze

Nouvelles d’anciens paroissiens Valérie à Meymac en Corrèze

Au mois d’août cela a fait 2 ans que nous avons déménagé pour nous installer dans une toute petite commune de Haute Corrèze.

Nous nous sommes fait rapidement à la vie de cet endroit qui nous parait plus simple et plus authentique. J’ai eu la chance d’avoir la proposition d’effectuer une mission d’Église : je suis en ce moment aumônier d’hôpital, ce qui contribue pleinement à mon épanouissement dans ma nouvelle vie.

La paroisse de St Martin me manque beaucoup: son dynamisme, sa chorale, sa densité !

J’appartiens maintenant à la petite paroisse de Meymac.

Nous avons la chance d’avoir une magnifique église ancienne qui donne vraiment la sensation de suivre la trace de nombreux chrétiens qui sont venus prier dans cet endroit au long des siècles !

La statue de la Vierge noire est un trésor de l’histoire. Pour ma part c’est surtout le chœur que je trouve beau.

Cliquez sur une photo ci-dessus pour déclenchez le diaporama

Le nombre de paroissiens est très réduit, en particulier l’hiver car certaines maisons du coin ne sont habitées que l’été. Du coup nous sommes vraiment en famille, cela rapproche et nous célébrons les messes dans une ambiance d’intimité. Cela est agréable pour moi qui aie toujours amené ma fille à la messe (elle a maintenant deux ans), tout le monde la connait et se montre indulgent quand elle fait un peu de bruit ou se promène de partout !

Depuis le mois de janvier 2017, le prêtre de notre paroisse est parti en maison de retraite à Brive.

Depuis le fonctionnement a évolué. Pour pallier le manque de prêtre (12 sur la totalité de notre diocèse), l’évêque a organisé le diocèse en « espaces missionnaires ». Les prêtres sont donc regroupés sur des espaces missionnaires qu’ils « gèrent » ensemble afin de partager les responsabilités et de lutter contre la solitude. Nous n’avons donc pas toujours le même prêtre pour célébrer le dimanche même si un en particulier est plus attitré à Meymac. Nous avons également la chance d’avoir un prêtre à la retraite au presbytère de Meymac, il a eu une carrière dans la formation des prêtres, il célèbre souvent le dimanche et nous profitons de la profondeur de ses homélies !

Heureusement, trois sœurs de la communauté de St Joseph assurent le « fil rouge » pour l’organisation des messes.

Valérie

Les commentaires sont désactivés

Commentaires sont fermés